www.macryo.com | MaCryo Sport
11616
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-11616,mkd-core-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,burst-ver-1.5.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Cryothérapie sportive

Accompagner les sportifs dans leur recherche de performance est notre spécialité. C’est également notre engagement de thérapeute. Composée de kinésithérapeutes du sport, MaCryo a acquis une expérience, qui lui permet de s’adapter à tout objectif personnalisé.

D’après l’article du Docteur Guillaume

Le froid a pour effet de réduire le calibre des vaisseaux sanguins (vasoconstriction), de soulager la douleur et d’aider à résorber les hématomes. On pense immédiatement à la bombe de froid utilisée sur les terrains de sport pour calmer la douleur suite à un choc. Le mécanisme de lutte contre le froid stimule les effets positifs sur le corps et entraine une diminution de la douleur et une meilleure élimination des toxines tissulaires.

À chacun ses objectifs

Chaque sportif, chaque sportive est unique. La Cryothérapie Corps Entier permet de répondre à un large éventail de problématiques santé en tenant compte des différentes étapes de votre programme d’entrainement.
PRÉPARATION D'ÉVÉNEMENTS
PRÉPARATION D'ÉVÉNEMENTS

L’utilisation de la « CCE » est préconisée lors des phases de préparation en début de saison ou lors de préparations de compétitions. En préparation sportive, elle permet de récupérer plus vite et de multiplier les séances d’entrainement, en diminuant les risques de blessures liés à la fatigue musculaire. Elle est préconisée lors des phases de préparation en début de saison ou lors de préparations de compétitions. En préparation sportive, la « CCE » permet de récupérer plus vite et de multiplier les séances d’entrainement, en diminuant les risques de blessures liés à la fatigue musculaire.

TRAUMATOLOGIE DU SPORT
TRAUMATOLOGIE DU SPORT

L’action de la Cryothérapie Corps Entier chez le sportif se situe à plusieurs niveaux :
. traitement des traumatismes liés à la pratique sportive : chutes, chocs,
. traitement des traumatismes aigus liés à un mécanisme de haute énergie en un temps très court : micros lésions musculaires.
. traitement des traumatismes chroniques liés à une charge de faible intensité mais pendant une longue période, mouvements balistiques à l’origine de phénomènes inflammatoires et douleurs.

MUSCULAIRES
MUSCULAIRES

Les effets bénéfiques de la « CCE » sur la récupération des dommages musculaires et/ou la récupération fonctionnelle, pourraient être expliqués par une diminution des processus inflammatoires. La CCE pourrait modifier la réponse thermorégulatrice, ayant pour effet d’accélérer la récupération après un exercice induisant des dommages musculaires via une diminution des molécules d’adhésion cellulaire de surface des protéines dans le sang. Ceci aurait pour conséquence de limiter la migration de neutrophiles et lymphocytes dans le tissu musculaire induisant alors une diminution de la réponse pro-inflammatoire, des radicaux libres et une augmentation de la réponse anti-inflammatoire.

CARDIOVASCULAIRE
CARDIOVASCULAIRE

Lors d’un traitement « CCE » , le système sympathique et parasympathique est stimulé. On a une tachycardie, vasoconstriction périphérique, augmentation de la tension artérielle, augmentation du volume d’éjection systolique (mais pas diastolique), augmentation du flux sanguin musculaire. Cela permet une meilleure élimination des déchets et cicatrisation des micros lésions musculaires car les muscles sont plus oxygénés ce qui a pour effet secondaire une diminution de la fréquence cardiaque. Le cœur na alors pas besoin d’augmenter son activité puisque le muscle est plus oxygéné.

LE STRESS OXYDATIF
LE STRESS OXYDATIF

Plusieurs études ont mesuré les effets de séances uniques ou répétées de « CCE » sur le stress oxydatif et la fonction antioxydante. Une étude de type randomisé croisé, chez des athlètes kayakistes, a montré une atténuation du stress oxydatif après 10 jours d’entraînement dans la condition CCE. La majorité des études montrent une augmentation de la capacité antioxydante de l’organisme lorsque celui-ci est exposé régulièrement à un froid très intense. L’utilisation de la CCE en récupération, permettrait de favoriser un équilibre entre réactions pro- et anti-oxydantes, notamment lors des périodes d’augmentation de la charge d’entraînement.

RÉPONSE HORMONALE
RÉPONSE HORMONALE

La « CCE » permet une augmentation significative de la noradrénaline plasmatique (NA plasmatique). Cette substance est un neuromédiateur (hormone servant de messager permettant le passage de l’influx nerveux d’une cellule nerveuse vers une autre cellule nerveuse ou autres cellules de l’organisme). Elle est synthétisée dans le système orthosympathique (ou sympathique) : système de la mise en alerte de l’organisme, de la « fuite », de la préparation à l’activité physique et intellectuelle.

RÉCUPÉRATION / POST-EFFORT
RÉCUPÉRATION / POST-EFFORT

L’exercice physique entraine des micro-lésions musculaires et on sait que l’activité enzymatique musculaire augmente après l’effort.

NOS RECOMMANDATIONS

RÉCUPÉRATION APRÈS UN MATCH OU UN ENTRAINEMENT INTENSIF : 1 SÉANCE

RÉCUPÉRATION : 3 SÉANCES

APRÈS BLESSURE : 5 SÉANCES

POUR INTENSIFIER SON ENTRAINEMENT : 1 SÉANCE APRÈS CHAQUE ENTRAINEMENT

PRÉPARATION MUSCULAIRE À UN MATCH, RUN OU ENTRAINEMENT : 1 SÉANCE

PRÉPARATION PHYSIQUE OU MUSCULAIRE : 1 À 3 SÉANCES

C’est vous qui en parlez le mieux…

Nos patients sont les mieux placés pour partager leur expérience de la cryothérapie.
Merci pour leur enthousiasme et leur fidélité.

Derniers articles Sport

  • 15Juin

    Requins en eau froide

  • 15Juin

    Un avantage certain sur la concurrence

  • 15Juin

    Préparer sa saison

  • 15Juin

    Cryothérapie : le partenaire de récupération ultime

  • 24Nov

    Préparer l’Ironman de Cozumel